banniere TrackandRoad
Se connecter

Aidez le site : faites un don Paypal

Mugello

1-2-3 Juin / San martino - circuit : 128 km

Nous débarquons en ce vendredi matin sur le circuit du Mugello. On galère pour trouver où garer les motos, avant de comprendre qu'il suffit de se poser à l'intérieur du circuit, tant il y a peu de monde ce premier jour. On s'approche de la piste, et là, paf, la claque : le circuit est grandiose. En résumé, je dirais que le Mugello est au Mans ce que le Mans est à Carole. Le tracé est somptueux, vallonné, et la première impression qu'on en a, ce sont les moto GP qui partent en wheeling à plus de 300 sur la cassure à la fin de la ligne droite.

Photo 1Lien Google Earth : FAQ

Mugello - Courbe San Donato

On commence à faire le tour du circuit, histoire de repérer la tribune où on sera dimanche, et aussi de profiter de toutes les courbes.

Photo 2

Vue générale du Mugello

Les tifosis commencent à s'installer, la plupart sont pour Vale, on voit des 46 partout. Et quand je dis partout, c'est vraiment partout !!

Photo 3

46 !!

La séance d'essais du matin se déroule sur le sec, ici la meute des 250.

Photo 4

La troupe des 250

Mais en début d'après midi, un énorme orage nous tombe dessus. Très peu de pilotes tournent, et nous, on cherche surtout à se protéger !!

On revient le lendemain, il y a déjà un peu plus de monde. Antoine est concentré sur son programme ;-) .

Photo 5

Antoine, inspiré en tribune

Et voici quelques photos de l'après midi prises depuis la tribune. Vous pourrez remarquer que la piste est....mouillée (parait qu'il pleut jamais au Mugello !!).

Photo 6

Stoner

Photo 7

Olivier Jacque

Photo 8

Vermeulen

Les qualifs sont finies, la pole est pour Stoner, Jacques est 4è.

Voici le dimanche, place qux courses. En 125, les français ont réussi à rester sur leurs roues au moins 4 tours, avant la victoire de Gadea. En 250, on assiste à une formidable remontée de Lorenzo, parti du fin fond de la grille suite à la météo bizarre des qualifs. Mais il se fait balancer dans le dernier tour par Bautista, qui remporte sa première course en 250. Ensuite, place aux GP, les Tifosis sont aux anges, la course est d'abord menée par les deux Ducatis, avant la remontée de Rossi, qui est précédé par une immense ola de 150 000 personnes qui le suit tout autour du circuit. Il remporte finalement la course, et là...ça devient n'importe quoi. Les gens envahissent la piste :

Photo 9

Fin de la course

Même en deux roues, évidemment sans casque, parfois torse nu et en wheeling...c'est la cour des miracles.

Photo 10

N'importe quoi

Ouah, quelle journée, même si les tifosis sont des fois un peu 'too much', ça valait quand même largement le déplacement. L'ambiance est bonne enfant, voire familiale (y'avait une mamie de 60 ans dans la tribune à coté de nous, les gens viennent en famille, il y a très peu d'ivrognes), même si certains sont un peu pénibles à tourner avec leurs scooters tout autour du circuit. Un jour, je reviendrai, mais j'essaierai surement d'autres circuits d'ici là.

(Plus de photos sont disponibles sur la page Reportage Mugello 2007)